«

»

jan
08

Article 5 : Une science (partie 2)

 Sachant que la dawah est une science, on ne doit pas parler sans science, et parler sur des domaines que l’on ne connait pas, même si vous pensez que cela va avoir une atteinte sur votre dawah. Mentir soit disant pour « embellir » la religion, embellir entre guillemets bien sûr, et la rendre attractive aux yeux des gens afin qu’ils soient touchés par votre dawah est un péché, car le mensonge reste un péché.

Par exemple, dire que la bise est autorisée pour ne pas sembler trop « extrémiste » ou autre, ceci ne passe pas.

D’ailleurs, Cheikh Outheymine qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « dire une chose au sujet d’Allah sans science, c’est tomber dans ce qui équivaut au polythéisme »

Il se base sur plusieurs versets notamment le verset 33 de la sourate 7 .

Allah exalté soit-il a dit : «  Dis : « Mon Seigneur n’a interdit que les turpitudes (les grands péchés), tant apparentes que secrètes, de même que le péché, l’agression sans droit et d’associer à Dieu ce dont Il n’a fait descendre aucune preuve, et de dire sur Dieu ce que vous ne savez pas ». »

Et celui qui donne une « fatwa » sans science est plus égaré que l’ignorant car l’ignorant dit : »Je ne sais pas ». Il se connaît dans ses possibilités à répondre. Par la même occasion, cela peut permettre à l’interlocuteur de se sentir à l’aise et de s’apercevoir que vous êtes un humain, et non un robot :) ( par le fait de na pas réciter un discours appris au préalable mais plutôt discuter sincèrement).

D’après Abdallah Ibn Amr Ibn El ‘Ass, le Prophète paix et bénédiction soient sur lui a dit : « Transmettez de ma part, ne serait-ce qu’un verset, et parlez des récits d’enfants d’Israël sans aucune gêne. Cependant, celui qui ment délibérément à mon sujet, qu’il réserve sa place en enfer ». Rapporté par Boukhari.

Les versets et hadiths sont nombreux sur ce sujet, ainsi que les histoires des pieux prédécesseurs. En voici une parmi elles :

L’imam Malik qu’Allah lui fasse miséricorde, un Imam des 4 grandes écoles de jurisprudence aimait répéter: «  Je ne sais pas, est une réponse exacte à une question posée  ».

C’est ainsi que l’Imam Malik passa des années sans avancer une opinion sur certaines questions complexes et ambiguës.

On rapporte qu’une personne est venue d’Afrique du Nord et lui posa 40 questions en obtenant que 8 réponses. Il insistait en lui disant :  » Je suis venu jusqu’à toi de mon lointain pays pour te poser ces questions et voici que tu me réponds que tu ne sais pas, toi le grand Imam de Médine. Que vais-je dire aux miens ? » Et Malik de répondre :  » Dis-leur que Malik, l’imam de Médine ne sait pas . »

Avant de terminer, nous voulons mettre l’accent sur le fait d’apprendre énormément et d’œuvrer peu. Sachez mes frères et sœurs, que ceci n’était pas la voie des pieux prédécesseurs.

L’imam Malik, qu’Allah lui fasse miséricorde, a dit : « Que ta science soit comme du sel et tes œuvres comme de la farine ».

Ici on voit bien l’importance que les Salafs( les pieux prédécesseurs) donnaient aux actes. Et rappelons-le qu’aucun acte n’est accepté sans sincérité !

Qu’Allah pardonne nos manquements, et renforce notre foi en Lui! Amine

Et Allah est plus savant

 

Page en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 682Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>