«

»

oct
14

L’Aïd al Adha : la fête du partage [Bonne fête à tous!]

Bonne fêtes de l’aïd à toutes et à tous de la part de toute l’équipe de Paris Dawah!

 

 

Demain, les musulmans du monde entier célèbreront la seconde fête de l’islam, l’Aïd al Adha in cha Allah. Les pélerins, eux, après être demeuré à ‘Arafat toute la journée d’aujourd’hui, ont passé toute la nuit à Muzdalifa.

Cette journée de l’Aïd al Adha marque le point d’orgue de six jours de Pèlerinage, long mais doux périple pour ceux qui ont effectué le Hajj à La Mecque. Demain, même si des milliers de kilomètres nous séparent, les mosquées de France et du monde se joindont à eux pour la prière de l’Aïd. Petit tour d’horizon des actes à faire et à ne pas faire en ce jour béni.

 

La prière de l’Aïd

En ce vendredi matin, il y aura du monde dans les maisons d’Allah. Alors, il est vivement recommandé de partit tôt de chez soi. D’une part, pour occuper les premiers rangs de la prière dont la récompense est meilleure que les derniers rangs. D’autre part, pour ne pas être acculé en dehors de la mosquée ou pour ne pas avoir à tourner en rond pendant des heures pour garer sa voiture. De même, comme tout jour de fête, le musulman doit veiller à se faire beau, et se pare de ses plus beaux habits. A la mosquée, le musulman, homme ou femme, jeune ou vieux, célèbre comme il se doit la gloire de son Seigneur en récitant autant que possible le takbir « Allahu Akbar x3 la ilaha ilalah, Alahu akbar x2, wa lilahi lil hamd » (Dieu est le Plus grand x3, La louange est à Lui) jusqu’à l’arrivée de l’imam.

 

Exceller dans la fraternité

Après la prière, les musulmans s’embrassent et se souhaitent une bonne fête, en signe de fraternité selon l’invocation : « Taqqabala-lahu mini wa minkoum (Qu’Allah agrée nos actions et les vôtres). Il veille également à partager ce jour unique avec ses proches et n’hésite pas à les couvrir de cadeaux comme l’a dit le messager de Dieu -Paix et Bénédiction de Dieu sur lui- : « Échangez des cadeaux afin de cultiver l’amour entre vous ». Surtout avec les enfants, notamment ceux qui seront en mal de cadeaux avec l’arrivée des fêtes païennes. L’Aïd, de même, est un moment de partage avec les plus démunis. Veillons alors à être le plus généreux et le plus charitables possible envers eux.

 

Sacrifiez une bête

L’Aîd est aussi, ne l’oublions pas, l’occasion de faire revivre le récit célèbre d’Ibrahim et du sacrifice de son fils Ismaïl : Dieu changea la tête d’Ismail en téte de bélier au moment où Ibrahim s’apprêtait à l’immoler. Ainsi, pour se remémorer, les musulmans sont conviés par leur Seigneur le Très Haut à sacrifier une bête, chèvre, veau, taureau ou chamelle. Le musulman doit toutefois veiller à prendre des précautions en choisissant soigneusement sa bête. Celle-ci ne devra être immolé qu’après la prière de l’Aïd, et distribuée selon des conditions spécifiques. (Voir encadrer à la fin de l’article) Attention, certains revendeurs peu scrupuleux égorgent les bêtes bien avant la prière, je vous invite à lire l’article de notre confrère d’al-kanz ici.

 

Pourquoi égorge-t-on pour la fête de l’aïd ?
Pour se rappeler du récit du sacrifice de Ibrahim aleyhi salam, d’un belier plutôt que de son fils Ismaïl aleyhima salam.

Que doit on egorger?
On ne peut pas égorger n’importe quoi comme nous le dit Allah « A chaque communauté, Nous avons assigné un rite sacrificiel, afin qu’ils prononcent le nom d’Allah sur la bête de cheptel qu’Il leur a attribuée. » (sourate 22 verset 34)
Les bêtes de cheptel sont au nombre de quatre:
-Ovin d’au moins six mois, c’est-à-dire un agneau ou une agnelle (ou encore une brebis ou un belier)
-Caprin d’au moins 1 an, c’est-à-dire une chèvre ou un bouc
-Bovin d’au moins deux ans, c’est-à-dire une vache ou un toreau
-Un chameau ou une chamelle d’au moins quatre ans
De plus pour les ovins et les caprins on doit égorger un animal par famille, et pour les bovins et les chameaux 7 familles peuvent se le partager comme nous le dit Jabir: « Au momen de half al houdaybya, nous avons égorger une vache pour 7 familles » rapporté par l’imam Al Boukhari

L’animal ne doit pas avoir de défauts, le prophète (sala Allahou aleyhi wa salm) nous informe de quatre défauts qui rendent interdis l’égorgement de l’animal:
-Qu’il soit borgne ou aveugle
-Qu’il soit malade gravement
-Qu’il boite
-Qu’il soit trop maigre

De même il est interdis de sacrifier l’animal qui a les oreilles coupées mais on peut égorger les bêtes auxquelles il manque des dents ou dont le nez est coupé, Allah nous dit : » ô les croyants ! Dépensez des meilleures choses que vous avez gagnées et des récoltes que Nous avons fait sortir de la terre pour vous. Et ne vous tournez pas vers ce qui est vil pour en faire dépense. Ne donnez pas ce que vous-mêmes n’accepteriez qu’en fermant les yeux ! Et sachez qu’Allah n’a besoin de rien et qu’Il est digne de louange. » (sourate 2, verset 266)

Quand doit-on égorger?
Il faut égorger la bête après la prière de l’Aïd qui doit avoir lieu après le lever du soleil. La preuve est dans une sourate connu de tous « 1. Nous t’avons certes, accordé l’Abondance.2. Accomplis la Salat pour ton Seigneur et sacrifie.3. Celui qui te hait sera certes, sans postérité. »

Comment partager la bête?
La sunna est de partager la bête en trois partie et d’en garder une pour soi et de la manger, les deux autres sont à donner en cadeau et la dernière aux pauvres

 

En ce jour, alors, faisons preuve du meilleur des comportements et multiplions les demandes de pardon. Aussi, rapprochons celui qui s’est éloigné de nous, soyons généreux avec celui qui a été avare, soyons doux avec celui qui a été dur, apprenons à l’ignorant, montrons les hautes valeurs et bons caractère de l’islam !

Qu’Allah accepte ainsi nos jeûnes et nos actions!

 

Page en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 672Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>