«

»

juin
10

Le mois de Sha’ban

Nous sommes le lundi 10 juin 2013, dernier jour du mois de Rajab, et tout musulman est censé savoir que le ramadan arrive mi-juillet ( approximativement le 9 juillet in cha Allah ), mais un grand nombre oublie ou ignore ce que faisait le prophète (salah lahou aleihi wa salem) ainsi que les sahaba ( compagnons ) avant le ramadan, pendant le mois qui le précède, à savoir le mois de Sh’aban qui va commencer demain, mais plus précisément dans moins d’une heure, après le coucher du soleil du lundi 10 juin.

Avant de parler de l’importance du mois de Sha’ban, nous allons définir ce qu’est le mois de Sha’ban

 

Définition :

Le mois de Sha’ban est le 8eme mois de l’année Hégirienne (calendrier hégirien), entre le mois de Rajab, et le mois du Ramadan.

Dans le calendrier hégirien, 4 mois sur 12 sont sacrés, Dhoul karba, Dhoul hijja, Muharram et  Rajab .

Le mois de Sha’ban se trouve entre un mois sacré (Rajab) , et un mois béni (Ramadan).

Les mois hégirien sont composés de 29 ou 30 jours ( pas de 31 )

L’importance du mois de Sha’ban :

Au lieu de se préparer pendant ce mois qui précède le mois de ramadan, malheureusement beaucoup de personnes veulent  « profiter », et en même temps  désobéir a Allah au maximum avant le ramadan.
Quellse sont les actions qu’il faut réaliser pendant le mois de Sha’ban ?

  1. Sha’ban était le mois où le prophète (salah lahou aleihi wa salem ) jeunait en entier ou presque tout le mois.

« Cher Messager d’Allah ! Tu te consacres au jeûne à tel point que tu ne le romps pratiquement plus ; et tu interromps le jeûne à tel point que tu ne t’y consacres pratiquement plus si ce n’est deux jours que tu consacres séparément au jeûne en dehors des périodes où tu jeûnes.

-Quels sont ces deux jours ? demanda-t-il.

-Le lundi et le jeudi lui répondis-je.

-Au cours de ces deux jours, les œuvres sont exposées au Seigneur de l’univers, et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont exposées.

-Je ne te vois pas autant jeûner les autres mois que pendant celui de Chaabâne.

-Les gens oublient ce mois qui se trouve entre Rajab et Ramadhân. C’est pourtant le mois au cours duquel les œuvres montent vers le Seigneur de l’Univers , et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont montées. »

Le prophete (salah lahou aleihi a salem ) a dit  : « Les gens oublient ce mois qui se trouve entre Rajab et Ramadhân. C’est pourtant le mois au cours duquel les œuvres montent vers le Seigneur de l’Univers , et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont montées. »

Il est donc recommandé de jeuner tout le mois de Sha’ban sauf le dernier jour.

L’importance que le prophète (sala Allahou aleihi wa salam) donnait au mois de sha’ban a des raisons,

1. La première raison est comme nous l’avons déjà dit, le mois de Sha’ban est le mois qui précède celui du Ramadan, et comme le Ramadan est une période de pardon, Allah pardonne les péchés, il faut donc que les croyants donnent de l’importance sur ce pardon qu’Allah nous a donné afin de l’acquérir.
«Celui qui jeûne Ramadan sincèrement et en prenant en compte les récompenses qu’Allah lui a préparé, alors Allah lui pardonnera ses péchés antérieurs. Et  celui qui se tient debout la nuit pour prier durant Ramadan sincèrement et en prenant en compte les récompenses qu’Allah lui a préparé, alors Allah lui pardonnera ses péchés antérieurs »

2. Remplir les moments d’insouciance de bonnes actions et d’obéissance à Allah, afin d’effacer les péchés et réduire notre châtiment dans l’au delà et ici bas dans une époque où les péchés sont devenus banals.

3. Le fait de respecter l’engagement qu’on a donné à Allah pour la préparation du ramadan,

Les signes de l’hypocrite sont 3, l’un d’eux est lorsqu’il fait une promesse et il ne la respecte pas.

 

Quelle est l’action que le croyant peut faire pendant le mois de Sha’ban ?

  • 1ere action à avancer pendant le mois de Sha’ban est As-Siyam ( le jeûne)

Comme nous l’avons evoqué, le prophete (sala Allahou aleihi wa salam) jeunait le mois de Sha’ban entièrement ( et dans une version de Mouslim, sauf quelques jours)

Essayez donc de faire le maximum, bien sûr le maghreb est tard, mais il faut profiter de ces quelques jours, maximum 27 jours, placez votre confiance en Allah, et Allah va faciliter in cha Allah.

Nous qui prétendons aimer le prophète (sala Allahou aleihi wa salam), suivre les salafs, suivre la sunna. Il ne faut pas seulement s’arrêter sur la théorie, il faut passer à la pratique. Le prophète (sala Allahou aleihi wa salam) et les compagnons jeunaient beaucoup.

Selon Abou Hourayra, le Prophète (sala Allahou aleihi wa salam)a dit: «Que l’un de vous ne fasse pas précéder Ramadan par le jeûne d’un ou deux jours sauf s’il a déjà l’habitude de jeûner un tel jour».

Quelqu’un qui est habitué à jeûner le lundi ou jeudi ou un jour sur deux .

Ammàr Ibn Yàser a dit: «Celui qui jeûne le jour du doute (celui qui précède le début présumé de Ramadan) a désobéi à Abou Al Qâsem (nom élogieux du Prophète)». (Rapporté par Abou Dawùd et Attirmidhi)

Quant au hadith :

Selon Abou Hourayra (das), le Messager de Dieu (bsdl) a dit:

«Quand il ne reste plus de Sha’bàn que sa deuxième moitié, ne jeûnez plus». (Rapporté par Attirmidhi).

Ce hadith là est un hadith faible.

Le fait de jeuner des jours surérogatoires a beaucoup de mérites

D’après Abou Oumama (qu’Allah l’agrée), le Prophète (bénédiction et salut soient sur lui) a dit: «Celui qui jeûne un jour dans le sentier d’Allah, Allah met entre lui et le feu un fossé équivalent à ce qu’il y a entre le ciel et la terre».
(Rapporté par Tirmidhi et authentifié par cheikh Albani dans silsila sahiha n°563)

Imaginez vous, 27 fois la distance entre le ciel et la terre…. o_o

Aussi parmi les bienfaits du jeûne, c’est une protection de l’enfer et il empêche la personne  de tomber dans les péchés.

En plus, cela permet à la personne de se préparer pour le ramadan, une œuvre surérogatoire a deux bienfaits :

- Cela le prépare à l’obligatoire,

Exemple : quelqu’un qui est habitué à jeûner pendant l’année des jours surérogatoires ( lundi /  jeudi / 13 / 14 / 15 / un jour sur deux), lorsque le ramadan arrive, cela est plus facile pour lui.

- Dans l’Au-delà, elle complète les manquements qu’il y a dans les actions obligatoires le jour du jugement.

Exemple : Pour la prière, le jour du jugement, la première chose sur laquelle Allah va interroger ses serviteurs, c’est sur la prière obligatoire, et s’il y a un manque, il va regarder les prières surérogatoires.

Le Messager d’Allah (paix et bénédictions sur lui) a dit :
« La prière est la première chose sur laquelle la personne sera jugée. Si elle s’avère bonne, la personne a réussi et sera bienheureuse, et si elle s’avère mauvaise, elle a échoué et sera malheureuse. »
(Rapporté par Tirmidhy et Nassâï et authentifié par Albâny).

 

D’après Abu Harayrah (radi hala hanou) , le Prophète (salah lahou aleihi wa salem)  a dit : Allah (puissant et sublime) a dit :

Les premières des actions pour lesquelles un serviteur de Dieu sera jugé le Jour de la Résurrection seront ses prières. Si elles sont en ordre, alors il aura prospéré et réussi et si elles sont incomplètes, alors il aura failli et perdu.

Si quelque chose manque à ses prières obligatoires, le Seigneur – glorifié et exalté – dira : Voyez si Mon serviteur a des prières surérogatoires qu’il puisse compléter celles qui étaient défectueuses de ses prières obligatoires. Alors le reste de ses actions sera jugé de la même manière.

(Rapporté par at-Tirmidhi, aussi par Abu Dawud, an-Nasa’i, Ibn Majah et Ahmad).

Le surérogatoire, complète l’obligatoire.

Quelqu’un qui n’est pas habitué va avoir du mal à jeuner correctement, pour cela il faut se préparer à l’avance.

L’une des ruses de sheytan est de faire penser au croyant que en jeunant le mois de Sha’ban, le croyant sera fatigué pour le mois du ramadan. Il faut placé sa confiance en Allah (tawakul), celui qui place sa confiance en Allah, Allah lui suffit. Enfin, pour le jêune terminons par un rappel sur la prière du fajr et le fait de manger pour se préparer au jeûne:

 

Deux horaires existent pour la prière du fajr et ont environ 30 minutes d’écart. Le premier est celui fixé par la mosquée de Paris et le second par l’UOIF. Ils se basent respectivement sur un angle de 18° et un angle de 12° d’observation des rayons de l’aube par rapport l’horizon. Il n’y a pas de divergence au sein des écoles juridiques de l’islam sur la manière dont on calcule l’heure du fajr, mais il y a simplement une divergence récente sur l’angle d’observation que l’on doit choisir. Dans les faits, l’horaire le plus tôt est un peu trop tôt et l’horaire le plus tard un peu plus tard que la véritable heure d’entrée de la prière du fajr, le meilleur des choix est donc le juste milieu qui se situe donc environ 15 minutes après l’horaire de la mosquée de Paris et 15 minutes avant celui de l’UOIF. Conséquence directe : Si l’on choisit le premier on s’arrête de manger à temps les jours de jeûne mais notre prière est trop tôt, dans le second cas notre prière est faite à la bonne heure mais nous mangeons plus tard qu’il ne le faudrait pendant les jours de jeûne. Que faire donc?

 

Simple, arrêter de manger à l’heure de la mosquée de Paris et prier à l’heure de l’UOIF. Si jamais, la mosquée la plus proche prie à la première heure, alors il faut simplement s’assurer que l’iqama (deuxième appel à la prière) est bien réalisée 15 minutes environ avant le deuxième heure, autrement la prière serait caduque. Wa Allahou a’llam


  • 2ème action : Remplir les moments d’insouciance de bonnes actions et d’obéissance envers Allah azzawajel

Le prophète (salah lahou aleihi wa salem) dit que c’est un mois pendant lequel les gens sont insouciants,  à la fin du hadith le prophète (salah lahou aleihi wa salem) a dit

« et j’aime être en état de jeûne lorsque mes œuvres Lui sont montées. »

Abu Dharr (radiya Allah 3anhou) a rapporté que le Prophete (sala Allah alayhi wa salem) a dit :   »Trois types de personnes sont aimés auprès d’Allah et trois autres sont détestés auprès de Lui. Quand aux trois qu’Allah aime, il s’agit d’un homme qui rencontre l’ennemi dans un groupe et s’expose à eux jusqu’à ce qu’il soit tué ou ouvre une voie à son groupe et s’expose à eux jusqu’a ce qu’il soit tué ou ouvre une voie à son groupe. Il s’agit également d’un groupe en voyage. Puis leur voyage s’allonge à tel point qu’ils souhaitent toucher la terre [s’arrêter]. Ensuite, ils descendent de leur monture et l’un d’eux s’écarte d’eux et prie jusqu’à ce qu’il les réveille pour le départ. Et il s’agit pour le troisième d’un homme voisin d’un autre qui l’ennuie par son voisinage. Mais il endure sa nuisance jusqu’à ce qu’Allah les sépare par la mort ou un long voyage. »

Ahmad, t. V, p. 151; voir Sahih al-Jami3, n°. 3074.

Si vous avez l’occasion de prier pendant le dernier tiers de la nuit au lieu de dormir, faites le !

Allah dit à son propos (sens du verset): « La prière pendant la nuit est plus efficace et plus propice pour la récitation.» (Coran : 73/6)

Abou Hourayra a rapporté que le Messager d’Allah (salah lahou aleihi wa salem) a dit :

 

«Au dernier tiers de chaque la nuit, Notre Seigneur descend au ciel le plus bas et dit :  »Je suis Le Roi, Je suis Le Roi ! Qui Me prie pour que J’exauce sa prière ? Qui Me demande pour que Je lui donne ? Qui implore Mon Pardon pour que Je lui pardonne ? «  ; Il reste ainsi jusqu’à l’apparition de la lumière de l’aube»

 

Rapporté par Boukhari et Mouslim

Un autre bienfait est d’acquérir de grandes récompenses

Lorsque l’on questionna le Prophète au sujet du verset suivant : 

{Ô les croyants ! Vous êtes responsables de vous mêmes. Celui qui s’égare ne vous nuira point si vous, vous avez pris la bonne voie. }

Sourate al Ma’idah (5), verset 105

Il répondit :

   « Encouragez le bien et interdisez le blâmable jusqu’à ce que vous voyiez que l’avarice est loi, que les désirs sont assouvis, que ce bas monde est préféré à l’au-delà et que chacun est infatué de son opinion.

A ce moment-là, occupez-vous de vous-mêmes et fuyez le public.

Des jours pénibles viendront après vous ; vivre à cette époque nécessitera, pour les musulmans, une patience équivalente à celle qu’il faut pour tenir du charbon ardent dans la main.

Quiconque, à ce moment-là, sera capable d’avoir cette patience recevra la récompense de cinquante personnes. » 

On lui demanda : « Ô Messager d’Allah, la récompense de cinquante d’entre eux ? ». 

Il répondit : 

« La récompense de cinquante d’entre vous. ».

[Recueilli par atTirmidhi et Abou Daoud avec une chaîne de narration faible, mais avec des preuves à l'appui. Selon Al-Albani, le hadith est authentique ‘sahih'. Voir al-Sahiha, #957]

Les actions qui vont être présentées à Allah azzawajel sont seulement les actions qui ont été faites sincèrement pour Allah, et qui ont été réalisées conformément à la sunnah du prophète (salah lahou aleihi wa salem), sans innovation.

Nous continuerons sur la nuit de mi-shaban dans un autre article in sha Allah.

Wa Allahou A’llam

Page en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 673Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>