«

»

oct
19

Un pèlerinage rien que pour Allah (partie 1 / 3)

Dans quelques jours, des millions de musulmans rejoindront la Mecque, berceau de l’islam, pour effectuer le Pèlerinage, cinquième pilier de la religion.

Beaucoup ont l’habitude des voyages et de ses tracas. Pourtant, pour le hajj, comme on l’appelle en arabe, créditer son portefeuille est loin d’être le principal souci. Car le but, à ne pas s’y méprendre, sera de tout mettre en œuvre, causes physiques, spirituelles et financières, en vue de l’agrément d’Allah.

L’Appel d’Allah

Le Hajj est sans aucun doute un voyage pas comme les autres. Il signe l’accomplissement du cinquième et dernier pilier de l’islam et de la complétude de sa foi. Les pèlerins, avant de partir, se sentent déjà différents, comme saisis d’un appel transcendant. Cet appel trouve en fait son écho au moment de la construction de la Mecque, où le prophète Ibrahim fut appelé par Son Seigneur : « Et appelle les gens quant au hajj », fut-il ordonné. Ibrahim (paix sur lui) , qui se trouvait sur une terre déserte, s’étonna alors : « Ô Allah, mais il n’y a personne ». Dieu le rassura : « A toi d’appeler, à moi de transmettre ». Ibrahim pris alors acte de ces propos et avertit : « O vous les gens ! Allah m’a ordonné de construire la Maison sacrée ; je l’ai ainsi construite ici et Allah m’a alors ordonné de vous appeler à l’accomplissement du pèlerinage. Accomplissez-le donc ». Ibn Abas, grand interprète du Coran explique à ce sujet que celui qui l’accomplit répond alors à l’appel de son Seigneur.

La sincérité : mère des actions

Force est de constater aujourd’hui que bon nombre de musulmans ont banalisé voir oublié l’intention pour laquelle ils ont été convoqués par Allah, et dont le Coran est évocateur : «N’effectuez le Hajj et la ‘Omra que pour Allah ».  Aussi étonnant que révélateur, Allah n’a pas manqué de spécifier ces deux choses que sont la Omra et le Pèlerinage comme pour souligner les mauvaises intentions des gens lorsqu’ils se rendent sur sa terre sacrée. En effet, pour toute chose en islam, la sincérité doit être en amont de chaque action comme l’affirme le Coran : « Celui  qui  espère la  rencontre  de  son  Seigneur,  qu’il  accomplisse  de  bonnes  œuvres  et  qu’il  n’associe  rien  à  son Seigneur dans  son  adoration  ».

Ainsi,  toutes nos bonnes actions doivent :

1-Suivre la tradition du prophète et ne pas entrer en contradiction avec celle-ci : « Celui  qui  espère la  rencontre  de  son  Seigneur,  qu’il  accomplisse  de  bonnes  œuvres …»

2-Être uniquement orienté vers Allah : « … et  qu’il  n’associe  rien  à  son Seigneur dans  son  adoration  »

Un jour, un homme s’exclama en présence d’Ibn ‘Omar, illustre compagnon du prophète, paix et bénédiction de Dieu sur lui, du grand nombre de pèlerin lors du hajj : « Quel grand nombre de pèlerins lors du hajj » Ibn’Omar, se méfiant des apparences, le corrigeait alors : « Quel grand nombre de montures et que peu de pèlerins ! ». En effet, les cœurs et les actions sont les seules choses auxquelles Dieu prête attention : « Allah certes ne regarde ni votre apparence  ni  votre  argent  mais  Allah  regarde  vos  actions ».  Ainsi,  on ne compte plus ceux dont le Hajj sera refusé. Certains veulent accomplir le Pèlerinage pour être appeler « hajj », comme ceux qui l’ont effectué, alors qu’en fait, seuls ceux qui sont en train de l’accomplir méritent cette appellation. D’autres ne sont intéressés que par l’aspect touristique ou commercial. Pour cela, la seule manière qu’à le pèlerin afin d’éviter ces écueils est de garder à l’esprit qu’il n’est sur la terre sacrée que pour répondre à l’appel d’Allah.

Toutefois, la lumière doit être faite au sujet de celui qui va au hajj pour commercer, tels par exemple, ceux qui s’occupent des pèlerins. Là encore, tout dépend de l’intention. Si le pèlerin recherche uniquement le but de ce bas-monde, et uniquement le moindre dinar qui rentre dans sa poche, alors le pèlerinage ne sera pas accepté, conformément au Coran : « celui qui désire la vie de ce bas-monde  et  sa  parure,  nous  la  lui  accorderons  dans  ses  actions  et  ils  ne  seront  pas  trompés  mais  ce sont  des  gens  qui  n’auront  dans  l’au-delà  que  l’enfer ».  Les compagnons, eux, questionnèrent le Messager de Dieu, -Paix et Salut de Dieu sur lui-, quant au pèlerinage d’un homme dont l’intention est d’obtenir une double-récompense, au sujet du commerce lors du Hajj, et dans ce bas-monde et dans l’au-delà. En guise de réponse, Dieu révéla un verset de la Sourate Al Baqara : « Il n’y a pas de  reproche  ni  de  blâme  pour  vous  que  vous  en  espérez  une  faveur  de  la  part  de  votre  Seigneur». Cheikh Al islam, à l’image du livre de Dieu voit que celui qui part au hajj uniquement pour gagner de l’argent verra son action rejetée. Au contraire, s’il part au hajj avec de l’argent, dans le but de rendre service aux pèlerins, alors son hajj est agréé. Notons que l’action de ce dernier pourra aussi être gratifiée de « fi  sabililahi » (NDLR :  dans  le  sentier  de  Dieu) bien qu’elle ait gagné de l’argent en faisant le hajj. Contrairement à ce que beaucoup peuvent croire, il est ainsi possible d’accomplir une action pour Dieu en gagnant de l’argent. A titre d’exemple, les compagnons profitaient du butin lorsqu’ils combattaient avec l’envoyé de Dieu, -que les prières de Dieu soient sur lui. Ce dernier leur disait d’ailleurs : « La personne qui est plus en droit d’être payé, est celle qui enseigne al Coran ». Si l’enseignement du livre Saint est autorisé en échange d’une rétribution pécuniaire, alors à juste titre, il est autorisé de gagner de l’argent dans ce cas de figure.

 

La suite de cette article sera publié dans les jours qui suivent in cha Allah

Pour être tenu au courant, inscrivez vous à la newsletter…

Page en relation :

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

5 669Commentaires spam bloqué jusqu'à présent parSpam Free Wordpress

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>